Visionnez le webinaire - L’activité physique : une stratégie pour promouvoir la santé mentale, prévenir et traiter les troubles mentaux

Regroupements stratégiques

Document(s)

Webinaire présenté par le Regroupement stratégique Santé mentale en collaboration avec le réseau Qualaxia.

Résumé

Ce webinaire vise à faire connaître les plus récentes preuves scientifiques liées aux bienfaits de l’activité physique sur la santé mentale. Est-ce que tous les types, domaines, contextes, ou motivations apportent des bienfaits similaires pour la santé mentale?
 
Le webinaire aborde les modalités optimales entourant l’activité physique pour en maximiser les bienfaits sur la santé mentale, la prévention et le traitement des troubles mentaux, tout en exposant les mécanismes impliqués. Des exemples d’interventions en activités physiques auprès de diverses populations ont été présentés : adolescents, personnes âgées, personnes atteintes de troubles mentaux graves ayant des comorbidités physiques, personnes ayant reçu un diagnostic de cancer, etc.
 

CONFÉRENCIERS

Isabelle Doré, Ph. D.
Chercheure postdoctorale
Faculty of Kinesiology & Physical Education, University of Toronto
Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal
 
Ses travaux portent sur l’activité physique (AP) et la promotion de la santé mentale et la prévention des troubles anxieux et dépressifs chez les adolescents, les jeunes adultes et les personnes ayant reçu un diagnostic de cancer. Elle s’intéresse tout particulièrement au contexte social de l’AP et aux déterminants sociaux susceptibles d’être renforcés par la pratique d’AP dans ce contexte.
 
Ahmed Jérôme Romain, Ph. D.
Chercheur postdoctoral
Centre de recherche du CHUM
 
Kinésiologue, titulaire d’un doctorat en sciences de l’activité physique, ses intérêts de recherche portent sur les facteurs associés à la promotion et la modification des comportements de santé, et plus particulièrement l’activité physique, auprès de personnes ayant des troubles mentaux sévères et une obésité.
 
Paquito Bernard, Ph. D.
Professeur adjoint,
Département de kinanthropologie, UQAM
 
Kinésiologue et titulaire d’un doctorat en sciences de l’activité physique, son activité de recherche s’articule autour de trois axes : les effets de l’activité physique sur la santé mentale, les déterminants de l’efficacité de programmes d’exercice physique et de promotion de l’activité physique et les facteurs psycho-comportementaux associés au changement de comportement de santé.