Autres nouvelles Équipe lauréate du concours « Appui à des initiatives structurantes - RS Inégalités sociales de santé et Équité»

Bravo à l’équipe de recherche récipiendaire pour le projet suivant:

Titre du projet

Inégalités sociales et territoriales dans la conciliation travail-famille : état de la situation et effets sur la santé et le bien-être des parents

Équipe

Chercheur principal: Mathieu Philibert, UQAM

Co-chercheurs : Janie Houle, Arnaud Duhoux, Philippe-Benoît Côté, Mélanie Trottier, Jean Bélanger

Résumé

Les préoccupations face aux difficultés liées à la conciliation travail-famille (CTF) sont largement répandues dans la population. Les difficultés liées à la CTF touchent différentes dimensions de la vie des individus et des ménages. Sur le plan personnel, elles affectent négativement la santé mentale (stress, anxiété, dépression, bien-être) et elles sont associées à une moins bonne perception de la santé physique ainsi qu’à des habitudes de vie défavorables pour la santé (moins d’activité physique, moins bonne alimentation). Ces difficultés sont aussi associées à une plus grande insatisfaction conjugale. Elles affectent négativement la vie sociale des personnes, laquelle est associée à la santé physique, la santé mentale et le bien-être. Enfin, le rythme quotidien et les contraintes d’horaire sont aussi susceptibles d’influencer un déterminant important des inégalités sociales de santé en affectant la réussite scolaire des enfants. Ce projet de recherche porte sur les inégalités socioterritoriales des difficultés de CTF et leur impact sur la santé et le bien-être.

Plusieurs facteurs individuels, familiaux et sociaux sont associés au fait de vivre des difficultés liées à la CTF. Par exemple, le genre (inégalité dans la distribution des tâches et rôles familiaux), le type d’emploi (flexibilité des horaires), la structure familiale (monoparentalité, nombre d’enfants), les relations sociales (accessibilité de différentes formes de soutien) et le statut socioéconomique du ménage sont liés aux difficultés de CTF. Des facteurs socioenvironnementaux sont aussi susceptibles d’avoir une influence sur la CTF. Par exemple, la disponibilité de ressources liées à la vie quotidienne (épicerie, loisirs, etc.), de transports collectifs ou encore de soutien social contribueront à influencer le temps de déplacement et le stress lié à la CTF. Ces facteurs socioenvironnementaux sont aussi intimement lié au statut socioéconomique des ménages (ex. : le revenu influence le temps de déplacement par le biais de l’accès à un lieu de résidence central).

Le projet de recherche est une étude exploratoire ayant trois objectifs à court terme:

  • Décrire les inégalités sociales et territoriales des difficultés de la conciliation travail-famille (CTF);
  • Évaluer l’influence des difficultés de la CTF sur les inégalités sociales et territoriales en matière de (i) bien-être, (ii) habitudes de vie (activité physique et socialisation) et (iii) déterminants de la réussite scolaire des enfants;
  • Identifier des pistes d’interventions visant l’amélioration de la CTF et de leurs conséquences.