Évaluation de l’implantation d’un programme de prévention des chutes offert par des pairs

Regroupements stratégiques

Une affiche d'Agathe Lorthios-Guilledroit, membre étudiante du RRSPQ, présentée au 11e Congrès International Francophone de Gérontologie et Gériatrie (CIFGG), Montreux (Suisse), 13-15 Juin 2018 avec le support financier du RRSPQ. Agathe Lorthios-Guilledroit est l'une des récipiendaires du concours de soutien du RRSPQ à la participation à des conférences internationales (2017-2018). Félicitations!

Titre: Évaluation de l’implantation d’un programme de prévention des chutes offert par des pairs 

Auteurs: Agathe Lorthios-Guilledroit, Johanne Filiatrault, Lucie Richard 

Résumé 

Thèmes principaux : 1) Prévention et promotion de santé; 2) Chute/Marche/Équilibre 

Introduction : Récemment, on observe un essor des programmes de promotion de la santé offerts par des pairs. L’évaluation de l’implantation de ce type de programmes est essentielle afin qu’ils puissent effectivement être offerts par les milieux. Vivre en Équilibre (VEE) est un programme de groupe visant à développer la confiance des aînés en leurs capacités à prévenir les chutes. Il est conçu pour pouvoir être offert par des pairs. VEE a été implanté dans six résidences pour aînés au Québec lors d’une étude visant à évaluer ses effets. 

Objectif : Cette étude visait à évaluer l’implantation de VEE. 

Méthodologie : La population rejointe, la fidélité d’implantation et la réponse des aînés, des pairs et des répondants des résidences face au programme ont été documentées par des grilles d’observation, des journaux de bord, des fiches de présences, des questionnaires et des entrevues. 

Résultats: Soixante-et-onze aînés ont participé à VEE. Ceux-ci correspondaient majoritairement à la population ciblée par le programme. Les pairs ont offert toutes les activités du programme, mais ont rapporté avoir dû faire quelques modifications mineures pour s’ajuster au contexte. Le taux de participation au programme (91%) et la satisfaction élevée des participants, des pairs et des répondants témoignent de la réponse positive face au programme. 

Conclusion: Les résultats de l’étude indiquent que VEE peut être implanté par des pairs, apportant ainsi un éclairage aux intervenants et gestionnaires souhaitant mettre en place des programmes de promotion de la santé offerts par des pairs.