30 ans après la Charte d’Ottawa : avancées de la recherche en promotion de la santé au Québec - JASP

La demi-journée thématique 30 ans après la Charte d’Ottawa : avancées de la recherche en promotion de la santé au Québec, qui se tiendra le 22 novembre 2016 dans le cadre des Journées annuelles de santé publique, vise à prendre un temps d’arrêt pour partager les travaux scientifiques récents en promotion de la santé. En plus de favoriser les échanges et les rencontres entre chercheurs impliqués, l’activité permettra de porter un regard sur le vaste tableau de ce qui se fait en recherche un peu partout dans la province dans le domaine de la promotion de la santé. À cet égard, le comité scientifique de l’activité souhaite d’ailleurs recevoir des résumés issus tant du milieu universitaire, du milieu communautaire que du réseau de la santé.

Vous faites partie d’une équipe engagée dans la recherche en promotion de la santé?

Profitez d'une vitrine incontournable pour faire connaître vos projets, travaux et résultats de recherche à vos homologues d’ici et d’ailleurs. Trente ans après l’adoption de la Charte d’Ottawa (lien externe s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre), c’est à vous de faire rayonner les initiatives en recherche et promotion de la santé issues des quatre coins du Québec!

Qu’est-ce qu’une communication brève?

Si votre proposition est acceptée, vous serez invité à présenter vos travaux en 5 minutes devant un groupe d’une vingtaine de participants. Les communications s’enchaîneront, mais 5 minutes supplémentaires seront réservées entre chacune d’elles pour des échanges avec l’audience.

Le modèle de ces présentations s’inspire de celui de l’émission européenne Ma thèse en deux minutes (http://www.huffpostmaghreb.com/news/ma-these-en-deux-minutes/ (lien externe s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre)) ou plus près de nous, du concours Ma thèse en 180 secondes (http://www.acfas.ca/prix-concours/ma-these-en-180-secondes/a-propos (lien externe s'ouvrant dans une nouvelle fenêtre)) organisé par l’Association francophone pour le savoir. En effet, le communicateur devra aller droit au but dans sa communication brève: présenter les résultats de ses travaux et leurs impacts réels ou pressentis sur la pratique. Le défi est de taille, mais il en découlera un partage de connaissances efficace et éclairant. Notons que dans le cas qui nous occupe, on ne parle toutefois pas d’un concours, ni de présentations réservées aux étudiants, mais bien d’une participation à un événement de formation continue.

Chaque communication orale brève devra en fait présenter :

  • le contexte et les objectifs de vos travaux récents;
  • la méthodologie utilisée dans le cadre de ces derniers;
  • les résultats en découlant et les retombées potentielles de ces derniers sur la pratique.

Comment soumettre une proposition de communication brève?

Il suffit de remplir le formulaire en ligne avant le 1er juillet 2016.

Le résumé soumis doit être complet, concis et présenter toute l'information demandée. Il doit obligatoirement être rédigé en français et ne pas dépasser 350 mots excluant le titre et les sous-titres.