Appel à communication: Colloque "Santé : équité ou égalité ?" - Toulouse

 

La justice sociale est au cœur du débat entre égalité et équité en santé. Comment assurer à toutes et tous un état de santé optimal ? Est-ce en développant des solutions d’accès aux soins et aux services universelles ou ciblées envers certaines populations ? Est-ce en modifiant la répartition des ressources qui sous-tendent les inégalités sociales de santé ? Et comment détermine-t-on ce qui est juste ?

Ces questions, parmi d’autres, seront au cœur du colloque organisé par l’Institut Fédératif d’Études et de Recherches Interdisciplinaires Santé Société (IFERISS) du 23 au 25 mai 2018 à Toulouse. Elles incitent à articuler les réflexions autour du concept d'universalisme proportionné. Elles invitent à repenser la santé, les inégalités sociales de santé, et le rôle respectif des différents facteurs impliqués dans la construction de ces inégalités (biologiques, comportementaux, matériels, environnementaux, en lien avec le système de santé, culturels, sociétaux, etc.). Elles amènent à questionner non seulement le rôle des politiques de santé dans la création et la résolution de ces inégalités, mais aussi celui des « autres » politiques publiques et celui des « autres » acteurs de la santé tels que les villes, les acteurs privés ou les organisations non gouvernementales.

Les axes suivants seront abordés lors de ce colloque :

Construction des inégalités sociales et territoriales de santé

Un large pan de la recherche dans le domaine des inégalités sociales et territoriales de santé vise à mieux comprendre les mécanismes à l’origine de ces inégalités. Il s’agit à la fois de quantifier de façon précise l’ampleur de ces inégalités et de bien comprendre les mécanismes à l’œuvre, en tenant compte de leur dimension temporelle et cumulative. Cette approche nécessite une réflexion théorique et méthodologique préalable sur les dimensions sociales interrogées et les outils de mesure considérés. Il s’agit aussi de considérer à la fois les processus amenant à ces inégalités et l’ampleur de ces inégalités.

Contribution des différentes politiques publiques (santé et offre de soins, aménagement urbain, environnement, travail, etc.) à l’égalité et à l’équité en santé

Intégrer « la santé dans toutes les politiques » est un des objectifs de l’Organisation mondiale de la santé afin d’agir sur les déterminants de la santé autres que les soins. En France, cela constitue une des stratégies d’action proposées par le Haut Conseil de la Santé Publique dans sa contribution à l’élaboration de la Stratégie Nationale de Santé. Or, bien souvent, la mise en œuvre de telles stratégies intersectorielles repose sur des administrations publiques, telles que les Agences régionales de santé, qui fonctionnent selon des logiques sectorielles. Comment la stratégie d’intégration de la santé dans toutes les politiques publiques se concrétise-t-elle dans de tels contextes ? Quels sont les défis et les limites de l’action intersectorielle et transversale à différentes échelles de gouvernement et dans différents domaines d’action publique ? Comment l’action sur les politiques publiques autres que les soins prend-elle en considération les objectifs et les effets sur l’égalité et l’équité en santé ? Cet axe du colloque invite des études empiriques de politiques publiques ayant adopté cette approche, de leurs processus, de leurs limites et de leurs résultats, en particulier au regard des enjeux d’égalité et d’équité en santé.

Liens entre l’état de santé des populations les plus vulnérables et les enjeux d’accessibilité aux services, d’accès aux droits et de non-recours aux droits et services

Les stratégies d’interventions de l’État et des autorités publiques pour améliorer la santé de la population reposent généralement sur la prémisse que les citoyens vont bénéficier des services offerts. Mais que se passe-t-il lorsque ces services ne sont pas disponibles dans des délais raisonnables ou dans une aire géographique donnée ? Ou lorsque la situation politique et sociale (sans-emploi, immigrant ou réfugié par exemple) des personnes visées ne leur permet pas de bénéficier des services publics de santé ? Ou lorsque les personnes visées ne connaissent pas ou choisissent volontairement de ne pas recourir aux services offerts ? Ces enjeux d’accessibilité et de non-recours aux services ou aux droits affectent particulièrement les populations les plus vulnérables. Cet axe du colloque invite tant des contributions empiriques sur les effets de la non-accessibilité et du non-recours sur l’égalité et l’équité en santé, que des contributions sur l’ampleur du phénomène et les défis de sa mesure, ou des contributions sur les stratégies d’adaptation des services publics et associatifs pour rejoindre les populations vulnérables.

Les big data : quelles perspectives pour comprendre et agir sur les inégalités sociales et territoriales de santé ?

Les big data ont fait leur apparition dans le champ de la santé. Elles se retrouvent dans différents domaines tels que la génétique ou les nouvelles technologies comme les objets connectés, et posent plusieurs défis. Comment utiliser ces données ? Quels en sont les dangers ? Dans quelle mesure ces nouvelles données amènent à revoir nos approches scientifiques ? Dans quelle mesure la collecte et l'utilisation de ces données peuvent-elles favoriser (ou au contraire compromettre) l’égalité et à l’équité en santé ? Comment les prendre en compte en lien avec les données d’enquêtes en population ? Comment ces données peuvent-elles éclairer les inégalités sociales et territoriales de santé ? Par ailleurs, dans quelle mesure les objets connectés, et plus largement les nouvelles technologies, peuvent-ils avoir un effet sur les inégalités sociales et territoriales de santé ?

Informations: https://s2e.sciencesconf.org/