Exploration de l’acceptabilité d'une technologie en santé - Visionnez la conférence!

Regroupements stratégiques

Exploration de l’acceptabilité d'une technologie en santé: comment procéder pour extraire le jugement de valeur? Midi-Conférence organisé par le RS TIC & Santé, le 13 avril à l'UQAM, Montréal. Avec la participation du Dr. Vanessa Chenel, chercheure post-doctorale à la faculté de médecine de l'Université de Montréal. Visionnez la conférence!

Conférencière

Vanessa Chenel, Chercheure post-doctorale, École de Réadaptation, Faculté de médecine de l'Université de Montréal

Le parcours académique de Vanessa Chenel allie sciences de la santé, technologies et éthique appliquée. Elle a obtenu en 2015 un doctorat en Sciences Cliniques à la Faculté de Médecine et des Sciences de la Santé de l’Université de Sherbrooke, en cotutelle avec l’École Centrale de Lyon. Elle aborde les questions de perception des impacts, d’acceptation et d’acceptabilité des nouvelles technologies en santé. Elle travaille actuellement à l’Université de Montréal comme chercheure postdoctorale sur un projet qui vise la documentation de la fiabilité, de l’utilisabilité et l’acceptabilité d'un outil d’aide à la décision facilitant l'autosélection d’aides techniques par les personnes âgées.​

Résumé

D'un point de vue éthique, l’acceptabilité réfère à un jugement de valeur décrivant l’importance relative accordée à un ensemble d’aspects éthiques, économiques, environnementaux, légaux et sociétaux expliquant une prise de position propre à une technologie. Une approche du domaine de l’ergonomie des systèmes suggère en plus la prise en compte de l’acceptabilité pratique, centrée sur les aspects fonctionnels.

Dans le secteur de la santé, faillir à l’évaluation de ces formes d’acceptabilité auprès des informateurs-clés peut se traduire par le développement de technologies potentiellement inadéquates au regard des besoins et des valeurs individuelles et de société. L’extraction du jugement de valeur nécessite non seulement l’identification des éléments pris en compte, mais aussi la documentation de leur importance relative. Les écrits attestent que le fardeau cognitif de la classification d’éléments est réel, mais qu’une approche par entrevues individuelles, face à face, peut réduire les contraintes d’une telle tâche.

Des approches de priorisation existent afin de classer des éléments prédéterminés (Q-sort), d’obtenir un consensus de groupe (T.R.I.A.G.E) ou de comparer les conséquences de différentes décisions (clarification des valeurs). Or, ces approches ne permettent pas de faire émerger le point de vue de chaque informateur-clé individuellement, par l’identification et la classification en temps réel des éléments composant leur jugement d’acceptabilité.

À partir de l’exemple d’une aide à la décision en ligne pour la sélection d’aides techniques pour le soutien à domicile des aînés, les présents travaux visent à proposer une méthodologie pour engager les informateurs-clés dans l’extraction de ce jugement d’acceptabilité lors d’entrevues individuelles.