Visionnez le webinaire : Profil de la qualité de vie chez la population itinérante au Québec

Regroupements stratégiques

Document(s)

La qualité de vie (QDV) est considérée comme un bon indicateur de l’impact des services de santé mentale. Peu d’études ont été réalisées sur la QDV chez la population itinérante.

L’objectif de l'étude présentée lors du webinaire était de développer une typologie de la QDV chez un échantillon de 455 itinérants au Québec, recrutés dans 27 organismes communautaires. Les typologies étaient basées sur les scores de QDV, ainsi que sur des variables sociodémographiques, cliniques et d’utilisation des services. Les participants à l’étude devaient être âgés d’au moins 18 ans et avoir une expérience actuelle ou passée de l’itinérance. Ils ont rempli un questionnaire comprenant des variables sociodémographiques, ainsi que des variables sur les antécédents résidentiels, sur l’utilisation des services et sur des profils de santé. 

Lors de ce webinaire, les quatre typologies de participants qui ont été établies à partir des caractéristiques sociodémographiques, cliniques et d’utilisation de service ont été présentées. La QDV était plus élevée chez les femmes âgées vivant dans des logements permanents subventionnés, avec peu d’épisodes d’itinérance et une utilisation fréquente de services communautaires.

Les résultats montrent que la QDV plus élevée était plus spécifiquement associée à la résidence dans un logement permanent avec soutien, à une diminution du nombre d’épisodes d’itinérance et à une fréquence accrue d’utilisation des services communautaires. Les résultats de l’étude font ressortir l’importance de promouvoir le logement permanent avec soutien et l’utilisation de services communautaires pour les itinérants, deux variables associées à une meilleure QDV.

CONFÉRENCIÈRE

Lia Gentil, M.D., Ph. D., Chercheure postdoctorale, Institut universitaire en santé mentale Douglas, Université McGill

Lia Gentil est stagiaire postdoctorale à l’Institut Douglas, Université McGill. Elle possède une riche expérience clinique en tant que médecin ainsi qu’une maîtrise (2009) et un doctorat (2017), tous deux obtenus dans le champ de la santé communautaire à l’Université de Sherbrooke. Pendant son doctorat, elle a étudié l’effet de la présence des troubles de santé mentale parmi une population vulnérable sur les comportements à risque et la non-adhésion aux traitements.

ANIMATION

Marie-Louise Stroian, M.Sc. (c), Stagiaire, Réseau Qualaxia, Université de Montréal

Pour toute question, vous pouvez communiquer avec Denise Koubanioudakis par courriel à denise.koubanioudakis@umontreal.ca ou par téléphone au 514-343-6111, poste 37125.