La concordance entre les troubles de santé mentale courants auto-rapportés et diagnostiqués par le médecin chez les personnes âgées

Regroupements stratégiques

Une affiche de Madame Catherine Lamoureux-Lamarche, membre étudiantedu RRSPQ, présentée avec le support financier du RRSPQ au 11e Congrès International Francophone de Gérontologie et Gériatrie (CIFGG), Montreux (Suisse), 13-15 Juin 2018. Madame Lamoureux-Lamarche est l'une des récipiendaires du concours de soutien du RRSPQ à la participation à des conférences internationales (Hiver 2017-2018). Félicitations! 

 

La concordance entre les troubles de santé mentale courants auto-rapportés et diagnostiqués par le médecin chez les personnes âgées

Auteurs: Catherine Lamoureux-Lamarche, Djamal Berbiche, Helen-Maria Vasiliadis

Résumé : Introduction : Peu de données sont disponibles dans la littérature sur la concordance entre les diagnostics auto-rapportés et obtenus à partir des registres administratifs pour les troubles mentaux (TM) courants chez les aînés. Objectifs: Les objectifs sont (1) d’évaluer la concordance entre les données auto-rapportées et administratives pour les TSM courants et (2) d’évaluer les caractéristiques de ces groupes (auto-rapporté, administratif, les deux). Méthodologie: La population utilisée provient de l’étude ESA-Services et est composée de 372 personnes âgées avec un TM courant (dépression ou trouble anxieux). Les données ont été couplées aux bases de données administratives. Les TM courants auto-rapportés ont été déterminés en référence aux critères du DSM-5. Les diagnostics administratifs sont basés sur le CIM-9 et le CIM-10. Des coefficients Kappa ont été utilisés pour évaluer la concordance entre les données auto-rapportées et administratives. Des analyses multinomiales ont été utilisées pour évaluer l’association entre chacun des groupes (auto-rapporté, administratif, les deux) et leurs caractéristiques. Résultats: La concordance est faible entre les deux sources de données pour les TM courants (Kappa=0.051), la dépression (Kappa=0.056) et les troubles anxieux (Kappa=0.012). Un plus jeune âge, le sexe féminin et le nombre de tracas quotidiens étaient associés à la présence d’un diagnostic selon les deux sources de données en comparaison avec le groupe qui avait un diagnostic administratif seulement. Conclusion: La faible concordante entre les deux sources de données renforce l’importance d’utiliser plus d’une source pour évaluer les TM courants chez les personnes âgées.